12.12.2017

Gourmandises & santé pendant les fêtes... C'est possible ou bien?

On est d'accord hein? Nous ne sommes pas obligé de manger tous les plats les plus gras, les plus indigestes les uns après les autres pour bien fêter Noël ou la Saint Sylvestre. Le traditionnel repas "toasts de foie gras, plateaux de fruits de mer, saumon fumé, chapon farci, pommes de terre sautées, fromage, pain et bûche", ce n'est juste pas possible pour un corps humain qui se respecte!

C'est bizarre l'épidémie de gastro qui arrive tous les ans à partir du 24 décembre. Ben oui, le corps nous envoie des messages pour dire "it is not possibeule!"

L'apéritif

C'est vrai, avant les plats, il y a l'apéritif! Lol (je n'emploie jamais cet acronyme! un début à tout...)

C'est peut-être le bon moment pour déguster de bons légumes crus de saison (oui, on laisse tomber les courgettes et les tomates!) : de fines rondelles de radis noirs, de navets, de grosses carottes, de betteraves chioggia. Ces rondelles servent de support pour de jolies présentations et en plus, elles sont belles et bonnes. Vous pouvez les garnir de houmous, de rillettes de lentilles, de maquereaux fumés, de crème d'avocat épicée, d'olivade, de tartare d'algues ou de plantain par exemple. Vous terminerez la présentation à votre guise avec par exemple, des brisures de pistaches ou de noisettes grillées, des zestes de citron, un tour de poivre, des baies roses écrasées, une pincée de curcuma ou de curry, de gomasio (sel et poudre de sésame) ou bien encore de la fleur de sel nature ou arômatisée. Les graines germées feront un bel effet sur vos amuse-bouches apéritives.

Les pics en bois sont aussi des supports créatifs. Sur ces cure-dents, vous pouvez y associer deux à trois éléments : des morceaux de pommes, de figues, de mangue, d'olives, d'avocat assez ferme, de rondelles de radis, de feuilles de roquette, de mâche, de dés de fromage, ou de poissons fumés, de dés de charcuteries du producteur bio du coin (je sais je ne peux pas m'empêcher ...) comme une rondelle de chorizo pliée dans un morceau de pomme.

N'oubliez pas les chips d'orties ou de chou kale : excellent! 

L'entrée

Vous êtes libres de composer les repas comme bon vous semble, et peut-être n'y aura-t-il pas d'entrée! Osez la différence!

Pour composer une entrée, les verrines sont très appréciées! Certes, elles rajoutent de la vaisselle. Mais, elles permettent de préparer à l'avance. Ce sont des préparations colorées, souvent avec des associations de textures et de goûts agréables et aux quantités raisonnables. Elles inspirent votre créativité! 

Vous pouvez aussi faire le choix du potage ou de velouté. En cette saison il sera le bienvenu! Par exemple, velouté de champignons aux marrons, velouté de potimarron, crème de céleri-rave à l'huile de noix ou carottes- panais curry coco. Saupoudrez chaque bol de copeaux de fromages secs de brebis, de brisures de chataignes, de tomates séchées ou de graines germées.

Enfin la troisième idée est d'utiliser la feuille d'endive pour composer une jolie entrée. Vous allez fabriquer une garniture en mixant des graines oléagineuses (amandes, noisettes ou pistaches) avec des tomates confites, du céleri branche haché, quelques câpres, du persil ou du plantain, du cumin, un filet de jus de citron. Oh oui, avec des graines de grenade pour décorer :-)

Hey, autrement vous connaissez le taboulé de chou-fleur aux noisettes et persil ?

Le milieu du repas

Soit vous optez pour viande et accompagnement, et là je vous laisse choisir le plat qui vous fait plaisir. Peut-être vous sécherez et rechercherez des idées sympas d'accompagnements de légumes : je pense aux purées de légumes (courges, choux-fleur, brocoli, carotte, céleri, épinards pommes de terre), ou aux légumes natures cuits à la vapeur douce (carottes, panais, courges, pommes de terre, navets, patate douce) accompagnées d'une sauce au miso, c'est un régal! Ou enfin, vous préférez réaliser une poêlée avec de l'huile d'olive, ail et oignons, curcuma, shitakés et l'assortiment de légumes découpés de votre choix (par exemple potimarron, topinambour, poireaux). En choisissant vos légumes, pensez à les choisir avec diverses couleurs, cela contribuera à apporter de la joie.

Soit vous avez envie de changer, d'innover, de casser les traditions et là! tout est possible : céviche de poissons, carpaccio de bar à la mangue, une assiette mezze à la libanaise (falafels, taboulé d'hiver, feuilles de vigne farcies etc) ou en plats chauds : un potimarron farci, un couscous, un sauté de légumes au curry, un dhal, des lasagnes à la courge et aux champignons, un crumble de sole au sarrasin, un burger végétal etc...

Le dessert

Pour les desserts, le secret est de choisir d'autres ingrédients que le sucre blanc pour les réaliser. Les fruits, le chocolat, les épices et vous feront le reste....

Les dattes, le sirop d'agave, le sirop d'érable, le sucre de coco, le xilytol (sucre de bouleau), le rapadura sont de belles alternatives. En plus, vous en mettrez moins que le sucre blanc.

Attention souvent le sucre roux n'est qu'une illusion de sucre blanc, il est contient 0,50% de minéraux au lieu de 0,05% pour le sucre blanc, et 99% de glucides. Pour être sûr, choisissez l'appellation sucre complet ou rapadura, vous le trouverez dans le rayon vrac (plus riches en magnésium, fer et phosphore, 80% de glucides au lieu de 100%).

Version chocolat, choisissez le chocolat à 70% (plus riche en cacao et moins riche en sucre) :

J'aime la mousse au chocolat au tofu soyeux et à la menthe poivrée de Valérie Cupillard (lien au début de l'article)

Une crème choco-avocat : 4 avocats bien mûrs, 100g de chocolat cru en poudre, 25cL de lait d'amande, 4 dattes réhydratées et dénoyautées, 1 cuil à café  d'extrait de vanille, 1 pincée de sel, 4 cuil à café de pépites de chocolat. Mixer tous les ingrédients (sauf les pépites)  jusqu'à obtenir une crème homogène. Laisser refroidir pendant 2H. Originalité : pas de cuisson

Ou encore la tarte crue tout choc' :

Pâte : 150g d'amandes, 80g de pépites de cacao cru, 8 dattes tendres, 2 cuil à soupe de cacao cru, 2 cuil à café de caroube, 1 pincée de sel. Mousse : 200g de noix de cajou, 90g de beurre de cacao cru, 40g de fèves de cacao, 4 cuil à soupe de cacao cru, 5cuil à soupe de sirop d'agave, 5 à 10cL d'eau, 1/2 gousse de vanille. Décor : graines de courges, pépites de cacao cru

Dénoyauter les dattes. Mixer tous les ingrédients jusqu'à obtenir une texture maléable.Etaler la pâte sur du papier sulfurisé dans un plat à tarte. Faire tremper les noix de cajou 4 à 6H à l'avance. Pour la mousse : Faire fondre le beurre de cacao au bain-marie. Le mélanger avec les noix de cajou égouttées, mixer, ajouter les fèves de cacao et l'eau, remixer jusqu'à l'obtention d'une mousse fine. Ajouter la poudre de cacao, le sirop d'agave et la vanille, mixer à nouveau. Verser la mousse sur la pâte en l'étalant et décorer de pépites de cacao et des graines de courge concassées. Conserver au frigo pendent 3H minimum. Recette d'Anna Mikkonen (je la teste la semaine prochaine, j'ai hâte!).

Vous pouvez choisir pour les tartes d'utiliser des mini-moules. La présentation sera encore plus belle, et les portions sont parfois plus petites et adaptées à la fin du repas.

Pensez aux desserts sans gluten, ils sont souvent plus digestes et conviennent mieux à la fin du repas.

Voici deux exemples de fond de tarte qui changent :

  • Fond de tarte sans gluten : 125g de poudre d'amande, 125g de farine de riz, 1 oeuf, 100g de beurre ou de graisse de coco, 80g de sucre rapadura. 40 minutes à 180-210°C
  • Fond de tarte sans cuisson : 200g de mélange d'amandes, de noisettes et graines au choix (tournesol, courge...), 12 dattes réhydratées réduites en purée, 1/2 cuil à café de vanille en poudre, 2 cuil à café de sarrasin cru, 1 pincée de sel. Mixer et mélanger le tout pour former une boule. Etaler sur du papier sulfurisé. 30 min au frais avant de garnir.

En présence...

Tous ces plats sont gourmets et gourmands. Ils demandent notre présence et une attention au goût....

"Je suis en présence des autres et de mon assiette en même temps. Je fais des allers-retours pour rester présent.te à ce que je mange. Qu'est-qui me plaît dans cet instant? la texture dans ma bouche, le goût épicé ou sucré, l'onctuosité qui fond dans le palais, le croustillant que j'entends? J'en profite pour sentir le plaisir de manger et aussi l'évolution de ce plaisir au fur et à mesure des bouchées... Si le goût me plaît moins un moment donné, que je ressens la naissance d'un écoeurement, est-ce-que je m'autorise à m'arrêter là? à ne pas finir mon assiette :-) (une boîte hermétique recueillera mieux que moi la fin de mon assiette, et peut-être que je pourrai ainsi retrouver le plaisir du goût de ce plat plus tard). Je communique à mon entourage que "c'est très bon, je sens que je n'en ai plus envie, je préfère le garder pour plus tard" "

Se respecter, respecter ses sensations de plaisir, de rassasiement, activer plus de conscience à ce que je fais, moins d'automatismes....

La tisane de fin de repas

Si vous êtes ballonné, je vous propose fenouil/menthe poivrée/réglisse. 

Si vous avez trop mangé, romarin/mélisse/lavande/menthe poivrée.

Si vous avez des aigreurs, camomille/mélisse/guimauve.

Là, je ne suis pas sympa, j'annonce la tisane avec des sensations désagréables. Alors que vous aurez justement passer un joyeux repas en mangeant doucement, en choisissant un menu qui change de l'ordinaire et qui vous apporte satisfaction pour les papilles et une bonne digestion...

La camomille matricaire est douce et délicate. La mélisse est calmante. La lavande vous aidera à passer une bonne nuit. La cannelle est réchauffante . La menthe poivrée et sa fraîcheur vous donneront envie de faire une ballade digestive au grand air ...

Passez de très joyeuses fêtes ! en toute simplicité, le coeur ouvert et les sens en éveil ... :-)